La nuit tous les chats sont gris 

Publié le Mis à jour le

Bonjour ,

Je n’avais que peu parler de cet auteur ici , car bien loin de mon style de prédilection , mais après avoir terminé son dernier roman , je ne peux m’en empêcher !

La Ballade de l'Enfant Gris par Beaulieu

Baptiste Beaulieu , c’est tout d’abord un jeune médecin , un blog Alors voilà , un premier livre du même nom relatant ses journées et anecdotes hospitalières , c’est Alors vous ne serez plus jamais triste , qui m’a retournée , bouleversée , apaisée et appris à me satisfaire de peu et puis enfin , c’est La ballade de l’enfant gris .

Baptiste Beaulieu , c’est une écriture douce , fraîche , simple que je pourrais écouter / lire à vie sans m’en lasser.

Il a une manière de nous raconter des tragédies d’un façon si posée et si « positive » que celles ci vous mettront à genoux mais vous donneront également la force de vous relever instantanément.

J’ai beaucoup pleuré en lisant son deuxième opus mais que ce fut bon !

La ballade de l’enfant gris ne déroge pas à la règle , il est doué ce Baptiste :

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

La force du récit réside dans l’alternance des événements se déroulant avant et après  » la déchirure «  qui sera facilement identifiable .

No’ est mourrant , Jo’ est son médecin. 

Une folle aventure commence , entraînant Jo à Rome et à Jérusalem , à la recherche de la maman absente de No , afin de comprendre pourquoi celle ci l’a abandonné .

Petit à petit , le lecteur apprends à connaître plus en profondeur cette maman qui souffre bien plus qu’on ne peut le penser au début du roman mais aussi voit ce médecin s’essouffler à garder l’enfant en vie.

Je suis clairement tombée amoureuse de Jo’ , fou et passionné , ivre de vie et de justice .

Je suis sortie de là , le cœur gros car en plus de traiter du sujet principal qu’est la maladie et la perte d’un être cher , des sujets tout aussi durs sont abordés comme la religion et le mensonge.

Le tout avec une justesse parfaite et un humour décapant plus que nécessaire.

Comme à  chaque lecture de Baptiste Beaulieu , le lecteur entame un parcours initiatique pour répondre à des questions profondes sur la vie et la mort , c’est beau.

Un conseil si vous ne connaissez pas ce monsieur , foncez .

Depuis Alors voilà , je n’ai qu’une hâte , pouvoir le rencontrer et lui dire simplement merci


L’avez vous lu ?

Qu’en avez vous pensé ?

A bientot 😉

{ Un grand merci aux éditions Mazarine pour l’envoi de ce livre avec leur meilleur renne de Noël }

Publicités

23 réflexions au sujet de « La nuit tous les chats sont gris  »

    Petit Pingouin Vert a dit:
    22 novembre 2016 à 9 h 40 min

    Il faut absolument que je lise des livres de Beaulieu ! Ils ont tellement.. humains !

    Aimé par 1 personne

    Petit Pingouin Vert a dit:
    22 novembre 2016 à 9 h 41 min

    Ils ont l’air* tellement humain !
    (J’oublie des mots)

    Aimé par 1 personne

      Athénaïs a répondu:
      22 novembre 2016 à 9 h 58 min

      Lol oui c’est tout à fait ça 🙂 très humains , très puissants aussi du coup !

      Aimé par 1 personne

    lepoussinlitteraire a dit:
    22 novembre 2016 à 15 h 26 min

    Je me suis procuré Alors vous ne serez plus jamais triste et je le commence ce soir 😉 hâte de lire celui ci aussi je vais le commander pour mon anniversaire 😉

    Aimé par 1 personne

    Collectif Polar : chronique de nuit a dit:
    22 novembre 2016 à 16 h 55 min

    Merci du conseil miss Pépète. Il a l’air tellement prégnant ce livre !

    Aimé par 1 personne

    lesmotordusdanneju a dit:
    24 novembre 2016 à 16 h 13 min

    Moi je me le note ! Merci pour cette belle découverte

    Aimé par 1 personne

    La Tête En Claire a dit:
    28 novembre 2016 à 16 h 20 min

    Je pleure déjà quand je lis certains de ses articles sur son blog alors un roman entier, je n’ose même pas imaginer XD Mais il est dans ma PAL numérique grâce à NetGalley et Mazarine et je pense qu’il ne va pas y rester longtemps! Ton avis m’a fait super envie =D

    Aimé par 1 personne

      Athénaïs a répondu:
      28 novembre 2016 à 16 h 36 min

      J’avais tellement tellement pleurer avec le précédent, mais tu sais les pleurs salvateurs pas les mauvais pleurs ! Merci pour ton commentaire et bienvenu dans mon petit monde 😉

      Aimé par 1 personne

    myprettybooks a dit:
    28 novembre 2016 à 16 h 39 min

    Il faut vraiment que je lise cet auteur!!

    Aimé par 1 personne

    monrevedete a dit:
    1 décembre 2016 à 10 h 36 min

    Je n’ai pas encore lu celui-ci mais je viens de terminer « Alors vous ne serez plus jamais triste » ( https://monrevedete.wordpress.com/2016/11/26/docteur-quelle-est-cette-douleur/ ) et j’ai vraiment adoré. De plus j’ai eu la chance de le rencontrer lors de la Foire du Livre de Brive, c’est quelqu’un de vraiment adorable ! 🙂

    Aimé par 1 personne

      Athénaïs a répondu:
      1 décembre 2016 à 14 h 23 min

      Je le rate à chaque fois : $

      J’adore ses écrits et ce que chacun peut en tirer :))

      Je vais aller lire ta chronique !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s