La résignation est au courage ce que le fer est à l’acier 

Publié le Mis à jour le

Bonjour ! 

Chronique d’une descente aux enfers , qui  ne seront rien d’autre que glacés et sombres , allez ça fait du bien par cette chaleur ! 


J’ai découvert Sandrine Colette chez bookoff , au hasard , le résumé classique ne me disait pas plus que ça , il a tout de même rejoint ma PAL..

Et il y est resté … Très longtemps

J’ai récemment fini un bouquin tout bof , dont je vous parlerais sous peu , je fut donc en quête de ma nouvelle lecture , si possible un chouille plus active …

Ma folle amie Ann-Ju des Motordus m’a suivie dans cette quête et prenant son rôle de chevalière à cœur , m’invectivant de la sorte :  » Tu liras Colette puis Commère !  »

Chef , bien , chef ! 


Me voici donc partie dans l’histoire de Théo , bim , résumé :

Théo sort de prison . 

Dix-neuf mois de rapport humains violent et âpres , qu’il a passé concentré sur un seul objectif : sa libération . 

Son errance le mène au fin fond de la France , dans une région semi montagneuse couverte d’une forêt noire et dense. 

Là , kidnappé par deux frères déments , il va replonger en enfer. 

Un huis clos implacable , où la tension devient insoutenable. 

Insoutenable , je n’irais pas jusque là.

J’ai dévoré ce court bouquin en à peine 3 jours , grisée effectivement par un huis clos dérangeant ..

L’utilisation de la première personne permet très facilement au lecteur de s’approprier l’ambiance et les sentiments de Théo , frissons , douleurs , ventre qui hurle de faim , j’ai beaucoup partagé avec lui au fil des pages.

Mais plus qu’un simple récit d’incarcération , il s’agit surtout de la caractérisation de la déshumanisation , Théo est réduit en esclavage , devenant le chien sale qu’on ne veut jamais caresser ..

Transparent. 


Et c’est là , le génie de l’auteur , d’un résumé paraissant simple , je suis passée à une bombe de littérature avec beaucoup de plaisir , de quoi oublier ma déception livresque précédente 🙂

Cependant , je dois être un peu tarée ( si , si ! ) car j’aurais aimé que ça se finisse un peu plus mal ..

L’aboutissement est compréhensible dès les premières pages , à croire que les thrillers / polars que je descends régulièrement ont un peu déteints sur moi 😈

Et vous me croirez sûrement quand je vous dirais que j’en veux encore et encore !

Merci à ma chevalière de bons conseils 🙂 


Connaissez vous Colette ? 

N’hésitez pas à me donner vos avis en commentaires , partagez etc et bienvenus aux petits nouveaux ! 

A bientôt 

Athénaïs 

Publicités

8 réflexions au sujet de « La résignation est au courage ce que le fer est à l’acier  »

    lesmotordusdanneju a dit:
    5 septembre 2016 à 18 h 55 min

    Comment je suis contente que tu aies adoré ce livre ! J’adore tellement cette auteure. Ses huis clos sont juste bluffants. Bon maintenant le Commère !

    Aimé par 1 personne

    Collectif Polar : chronique de nuit a dit:
    9 septembre 2016 à 15 h 05 min

    Pour moi premier roman est un coup de coeur absolu.
    J’ai eu la chance de recevoir Sandrine Collette à la bibliothèque. Et mes questions ont beaucoup fait rire le public. Il faut dire j’avais oublié mes notes et j’y suis aller à l’impro.
    Heureusement que Sandrine est sympa et qu’elle a le sens de l’humour…
    Remarque ce m^me jour j’avais des question pour Victor del Arbol. Et là non plus sans les notes se fut pas triste.
    Les 2 auteurs s’en souviennent au-moins !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s